DELEGATION 2021

Commémoration des 20 ans des attaques terroristes du 11 septembre 2001

SAINT-LÔ (50)

11 Septembre 2021

La délégation 2021

Date du voyage: 10-12 septembre

We will never forget

Histoire de la délégation 2021

Cette délégation 2021 aurait due être particulière et exceptionnelle, à l'occasion de la commémoration des 20 ans du 11 septembre 2001.

Elle devait être composée d'anciens participants des différentes délégations réalisées depuis 2003.

Rencontrer nos homologues, retrouver nos amis et participer aux commémorations, c'était le programme prévisionnel.

Au delà de cela, peu de personnes pourront comprendre l'esprit dans lequel ce voyage aurait du être abordé. Retrouver cette famille policière, ce lien affectif qui nous lie depuis plusieurs années avec nos homologues et amis new-yorkais, nous procurait une sensation que l'on ne peut expliquer car il faut tout simplement l'avoir vécue.

Et plus fort encore aurait été cet instant quand nous aurions pu rendre hommage à notre ami Wilton SEKZER, qui nous a quitté le 14 mai 2020.

La COVID nous a empêché de nous rendre à New York, en 2020, pour lui faire notre dernier adieu, et aujourd'hui encore, en 2021, nous sommes encore privé d'honorer sa mémoire.

Cela devait être bien plus qu'un simple voyage commémoratif.

Pour les membres historiques participants, cela aurait été un pèlerinage qui aurait du nous réserver de forts et émouvants moments.


Malheureusement, l'organisation de la délégation fut stoppée en ce début d'année, suite à la situation avec les frontières américaines qui restaient définitivement fermées.

Considérant que l'organisation d'un tel voyage imposait une vision à long terme, il a avait été pris la décision d'annuler la délégation 2021, à contre cœur, au cours d'une réunion extraordinaire, avec le secret espoir de revenir sur cette décision.


En date du 5 aout 2021, la situation n'avait pas évoluée. Il se murmurait même que potentiellement les Etats-Unis pourraient rendre une décision positive uniquement pour les vaccinés.

Mais aujourd'hui, maintenant, il est trop tard pour tenter d'engager des frais ou des préparatifs qui pourraient ne pas voir le jour, la réponse des Etats-Unis se faisant toujours attendre.


Sur recommandation du Consulat des Etats-Unis de Rennes, la Mairie de Saint-Lô (50), commune qui organise une commémoration en mémoire des victimes du 11, nous invite à la cérémonie qu'elle organise.


Le 05 aout 2021, une réunion officielle de l'organe de direction de l'association officialise la formation de la délégation 2021 à Saint-Lô.

Commémorations des 20 ans du 11 septembre 2001 à Saint-Lô (50)

La ville de Saint-Lô commémore le 11 septembre 2001 suite à son histoire.

La ville de Saint-Lô (Manche) entretient un lien très étroit avec les États-Unis depuis la Seconde guerre mondiale, lorsque les soldats de la 29e et 35e Divisions de l'armée Américaine ont combattu pour la libération de la ville.

Saint-Lô fut libérée entre le 11 au 18 juillet 1944.

Pour lire l'histoire de la ville et de sa libération, cliquez-ici.


L'ancien Maire de Saint-Lô, François DIGARD, avait voulu un square dédié aux victimes du 11 septembre, juste derrière la chapelle de la Madeleine, qui abrite le mémorial des héros américains de la seconde guerre.

Cette relation, très étroite avec les américains, du fait de ce passé historique, fait de Saint-Lô, la seule ville française connue, commémorant chaque année le 11 septembre.


Site Internet de la ville de Saint-Lô, cliquez-ici.

Photo france bleue

L'histoire de la libération de Saint-Lô

La France est envahie en 1940 et la 7e Panzerdivision, commandée par Rommel, entre en Normandie.

L'objectif étant la prise du port de Cherbourg, le centre manchois est épargné et Saint-Lô se rendra dans la nuit du 17 juin 1940.

Pendant l'occupation, la statue de la Laitière normande, réalisée par Arthur Le Duc est déboulonnée et fondue, dans le cadre de la mobilisation des métaux non ferreux, malgré l'opposition des élus locaux.


En mars 1943, les Allemands décident de creuser un souterrain sous le rocher. À ce jour, personne ne sait quelle aurait été l'utilité de ce souterrain, ni de celui creusé au même moment sous l'Institut d'Agneaux.

Des ouvriers issus du STO seront requis jusqu'au début de la bataille de Normandie.


Ensuite, le souterrain, en chantier, accueillera les malades de l'hôtel-Dieu situé juste en face et une partie de la population saint-loise. Un soldat allemand est abattu en janvier 1944 et plusieurs Saint-Lois sont arrêtés: cinéma, théâtre et bars sont fermés, les postes de TSF confisqués et le couvre-feu est avancé à 20 heures.


Le soir du débarquement, dans la nuit 6 au 7 juin 1944, les Américains décidèrent de bombarder la ville, située à un carrefour stratégique mais de relative importance. Le raid est alors concentré sur la gare ferroviaire et la centrale électrique. Il fallait empêcher les renforts allemands stationnés en Bretagne de pouvoir remonter sur le front.

Des tracts d’avertissement largués la veille furent dispersés par le vent sur les communes voisines.

À la prison, plus de 200 prisonniers dont 76 patriotes périrent enfermés (de nos jours, seule subsiste la porte de l'édifice). On compte plus d’un millier de morts


La conquête de Saint-Lô est confiée au 19e corps de la première armée américaine, placé sous le commandement du général Corlett.

Le 15 juillet 1944, elle regroupe :


  • La 29e division placée sur la route de Bayeux, près de Martinville. Elle a à sa tête le général Charles H. Gerhardt.

  • Le 30e division placée sur la route de Périers, près du Mesnil-Durand commandée par Leland Hobbs.

  • La 35e division placée sur la route d'Isigny, éprouvant des difficultés à Pont-Hébert, commandée par Paul W. Baade (en).

  • En face, deux corps d'armée allemande sont sur le front de Saint-Lô : la 352e division d'infanterie commandée par le général Dietrich Kraiß et la 3e division du 2e corps de parachutistes commandée par le général Eugen Meindl.



La 29e division attaque le secteur Nord-Est de Saint-Lô, près de la Madeleine. Un bataillon dirigé par le major Bingham, dit le « bataillon perdu», se retrouve isolé pendant toute une journée sans munitions et avec peu de nourriture. On compte 25 blessés et seulement trois infirmiers alors que les forces allemandes sont toutes proches.

Des avions ont même dû larguer des poches de plasma. La colline de Martinville est quant à elle « arrosée » continuellement par l'artillerie allemande.

Le 17 juillet, le 3e bataillon du major Thomas D. Howie rejoint vers 4 h 30 le bataillon perdu. Caché sous la végétation, le 3e bataillon a pour ordre de ne pas riposter aux tirs ennemis et de ne se servir que de la baïonnette. La jonction est réussie, mais un obus de mortier éclate près du major Howie, le touchant mortellement.

La position est alors lourdement attaquée, empêchant un quelconque mouvement dans la journée.



Le 17 juillet 1944, le capitaine Puntenney demande l'appui de l'artillerie et de l'aviation pour disperser les troupes allemandes.

Les GI, à court de munitions, prennent tout de même le carrefour de La Madeleine grâce à un dépôt de mines, abandonné des Allemands.

Le 115e, quant à lui, contourne La Luzerne pour se déployer dans le bas de la vallée de la Dollée.

Le 18 juillet, une compagnie du 116e rétablit la jonction avec la position de La Madeleine et les Allemands se replient à l'Ouest vers Rampan. Un groupe d'opération est placé sous la direction du général Norman Cota pour former la Task Force C.


Vers 15 heures, les blindés longent la route d'Isigny, suivis des rangs de soldats. Ils arrivent à Saint-Lô par le quartier de la Bascule, près de l'église Sainte-Croix.

L'armée se regroupe sur la place du Champ-de-Mars et contrôle les points stratégiques de l'Est de Saint-Lô (route de Carentan, route de Torigni, route de Bayeux) vers 18 heures.

Surpris par la rapidité, les Allemands n'opposent que peu de résistance.

Repliée sur le versant d'Agneaux, l'artillerie allemande pilonne les carrefours saint-lois, notamment celui de La Bascule, blessant plusieurs officiers dont le général Cotta.

Ainsi, le major Glover S. Johns, commandant le 1er bataillon du 115e, décide d'installer le poste de commandement dans le cimetière, dans le sous-sol du caveau funéraire de la famille Blanchet.

On dépose la dépouille du major Howie sur les restes du clocher de Sainte-Croix pour rendre hommage à son courage, lui qui s'était promis d'être le premier soldat à entrer dans la ville.

Le lendemain, les soldats arpentent les rues pour débusquer les tireurs allemands, qui tentent sans succès une contre-attaque dans la nuit du 20.


À 4 h 40, la 29e division laisse la ville au contrôle de la 35e division.

L'agenda de la délégation 2021

Planning de la délégation 2021

Vendredi 10 septembre

  • Arrivée de la délégation à Saint-Lô.


Samedi 11 septembre

  • 10H00 Cérémonie attaques terroristes du 11 septembre 2001.

  • 14H00 Suivie en direct de la commémoration du 11 septembre à New York, avec en parallèle une minute de silence respectée par la délégation 2021.

  • 14H45 Une minute de silence sera respectée pour le premier impact sur la tour Nord.

  • 15H45 Visite des plages du débarquement.


Dimanche 12 septembre

  • Visite des plages du débarquement.


*Le programme peut évoluer ou être modifié.

Un hommage particulier

La délégation 2021 à Saint-Lô, nonobstant l'hommage aux milliers de victimes du 11 septembre, aura aussi à cœur d'honorer la mémoire des membres proches des familles de nos amis américains.

A cette occasion, des cadres commémoratifs ont été réalisés:


1- Hommage aux membres de familles disparus le 11 septembre 2001.

Par la réalisation de cadre d'hommage, nous honorerons la mémoire de Calixto Anaya JR, Jill CAMPBELL et de Jason SEKZER.


2- Hommage au New York Police Department et au Porth Authority Police Department

Pour rendre cet hommage aux deux services de police de New York, le New York Police Department et le Port Authority Police Department nous avons choisi de prendre exemple des deux seules femmes héroïnes du 11 septembre.

La cérémonie commémorative des 20 ans du 11 septembre 2001 et inauguration de la stèle en hommage aux victimes du terrorisme, à Saint-Lô.

La délégation 2021 avec Madame le Maire de Saint-Lo, Virgine LEJEUNE

La délégation 2021 avec Monsieur le Préfet de la Manche, Monsieur Gerard GAVORY.

La délégation 2021 avec un porte drapeau Américain, présent à la cérémonie.

Samedi 11 septembre 2021, à 10 h, la Mairie de Saint-Lô, dans le cadre des commémorations du 20ème anniversaire des attaques du 11 septembre 2001, inaugurait un monument réalisé par des élèves de maçonnerie et paysage de l’Érea Robert-Doisneau et les services techniques, validé par l’Ambassade des États-Unis.


Depuis plusieurs années, la ville de Saint-Lô rend hommage aux victimes des attaques terroristes du 11 septembre lors de cérémonie.


Pour cette nouvelle commémoration, une association française de victimes sera représentée.

911-17, invitée par la Mairie, était donc présente pour assister et honorer la mémoire des victimes du 9/11, et avait formée une délégation de 5 membres (restrictions COVID oblige).


Vibrante commémoration à laquelle nous avons assisté.


Tour à Tour, Madame le Maire de la ville de Saint-Lô, Madame Virginie LEJEUNE, Monsieur le Préfet de la Manche Gerard et Madame la Consule des Etats-Unis de la zone grand Ouest, ont pris la parole et on rappelé combien il était important de se souvenir de tous ses évènements.


Au terme de la cérémonie, les membres de l'association ont pu rencontrer Madame le Maire de Saint-Lô, Monsieur le Préfet de la Manche, qui ont salué notre présence et notre action associative depuis toutes ces années et d'avoir été présents aujourd'hui.


Madame la Consule des Etats-Unis de la région Ouest, s'est entretenu avec nous de longues minutes.

Elle s'est montrée très intéressée par nos actions associatives depuis toutes ces années et des futurs projets que nous sommes en train de mettre en place.

Madame la Consule a aussi saluée notre présence à cette commémoration, ce qui l'a beaucoup touché.

Cette démarche sincère et humaine a été saluée à de nombreuses reprises plusieurs invités à cette commémoration.


La délégation 2021 à Saint-Lô. (France 3 Normandie)

La délégation a posé avec le drapeau "Bleu line" en soutien et hommage à nos homologues américains.

Rencontre avec Madame la Consule des Etats-Unis, région grand Ouest, Madame Elizabeth WEBSTER

Au cours de la cérémonie, l'équipe de communication de la Mairie de Saint-Lô, nous organisait une rencontre avec le protocole de Madame la Consule des Etats-Unis, Madame Elizabeth WEBSTER.

Madame la Consule des Etats-Unis de la région Ouest, s'est entretenu avec nous de longues minutes et s'est montrée très intéressée par nos actions associatives depuis toutes ces années et nos futurs projets.

Madame la Consule a aussi saluée notre présence à cette commémoration, ce qui l'a beaucoup touché amis aussi a fortement apprécié les témoignages que nous avions réalisés avec les cadres commémoratifs.


Cette démarche sincère et humaine a été saluée à de nombreuses reprises par plusieurs invités à cette commémoration.

La délégation 911-17 avec Madame la Consule des Etats-Unis, région grand Ouest, Elizabeth WEBSTER.

La suite du recueillement et de l'hommage de la délégation 2021 dans la Manche

En 2008, le Mémorial de Caen avait présenté, en partenariat avec le New York State Museum, la première exposition en Europe consacrée au 11 septembre 2001.

L’exposition avait accueilli plus de 100 000 visiteurs.

L'association avait alors organisée une visite et avait pu approcher avec émotion, ce témoignage des attentats du 9/11.


Pour les 20 ans, le mémorial organise une nouvelle exposition à travers laquelle il sera expliqué les tenants et aboutissants de l'avant 11 septembre mais aussi de l'après 11 septembre.

La réaction à cette attaque inédite d’Al-Qaida et la réponse américaine qui suivra, enclencha de nouvelles guerres en Afghanistan puis en Irak, puis une propagation et une démultiplication du djihad.


Le détail de l'exposition 2021, cliquez-ici.

Visite exposition du 11 septembre au Mémorial de CAEN

La délégation 2021 en visite au mémorial de CAEN.

La délégation, à 14h46, après la cérémonie de Saint-Lô, suivait en direct la commémoration du 11 septembre de New York.

Au moment du premier hommage symbolisant l'impact de la tour Nord, à respecté une minute de silence avant d'entamer la visite de l'exposition.

Cette exposition cette année se voulait différente d'une simple exposition sur le 11 septembre en lui-même. En effet, elle revenait sur le pourquoi et l'après 11 septembre, ce qui a pu surprendre quelques personnes.

La visite du cimetière Américain de Colleville-sur-mer, fut vécu pour beaucoup de membres de la délégation 2021, avec une certaine émotion, chacun visitant à son rythme et souvent seul, comme pour s'imprégner de la solennité des lieux.

CIMETIERE AMERICAIN DE COLLEVILE-SUR-MER (Omaha beach)

En poursuivant nos visites commémoratives, nous nous sommes rendu au niveau cimetière Américain de COLLEVILE-SUR-MER, plage d'Omaha beach.

Le musée AIR BORNE de Sainte-Mère-Eglise

A Sainte-Mère-Eglise, se trouve le musée AIR BORNE retraçant l'histoire du début du débarquement avec le parachutage des parachutistes américain.

Ce musée, à travers de nombreuses mises en scène plus réalistes les unes que les autre, vous fait ressentir les conditions du débarquement.

Un musée à visiter.

SAINTE-MERE-EGLISE

En poursuivant nos visites commémoratives, nous fait faire une halte à Sainte-Mère-Eglise, connue pour l'histoire ce parachutiste américain, John MARVIN STEEL, resté accroché au clocher de l' église.

Saint Michel (église de Sainte-Mère-Eglise)

UTAH BEACH

Dernière étape de notre pèlerinage sur les plages du débarquement, la plage d'UTAH Beach.