ASSOCIATION(S)

BLUE LINE BEARS

Megan O'GRADY, une jeune fille âgée de 17 ans, de la ville de Cape Coral (Floride), a décidé d'aider comme elle le pouvait, les familles de policiers américains endeuillées par la perte d'un des siens en service. Pour Megan, tout à commencé le 8 Juillet 2016, lorsque que, sur Snapchat, elle remarqua le hastag #PrayforDallas.

Ne comprenant pas trop pourquoi ce # existait, elle navigua sur Google et découvrait alors la tragédie qui venait de toucher la police de Dallas, ou, suite à une manifestation anti-police, un individu avait décidé de prendre pour cible les policiers blancs engagés sur le parcours.

Le bilan fut lourd, avec 5 policiers d'abattus et 9 autres gravement blessés. Les parents de Megan, dont le papa est policier dans la ville de Cape Coral, avaient décidé alors de lui masquer la tragédie, car, à l'époque Megan n'avait que 14 ans, et ses parents ne souhaitaient pas qu'elle soit pas apeurée lors du départ de son père en patrouille.

C'est en janvier 2017 que Megan réalise son premier Ours avec la chemise d'un policier mort en service. Depuis sur le site "Blue Line Bears", il est fait état que 619 oursons honorifiques ont été distribués dans 41 états américains et 1 au Canada.

Blue Line Bears est une association américaine (Non Profit Organization).

Megane O'GRADY (Photo site Internet "Blue Line Bears")

PRESENTATION de l'association

Blue Line Bears est une organisation à but non lucratif dont l'objet est d'aider les enfants des forces de l'ordre décédées à faire face à la perte dévastatrice d'un parent. Jusqu'à présent, rien qu'en 2016, plus de 130 agents des forces de l'ordre à travers les États-Unis ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions, beaucoup d'entre eux laissant derrière eux des enfants et / ou des petits-enfants.

Blue Line Bears est l'idée d'une jeune fille de policier, âgée de 14 ans, dont le but est d'aider les enfants des policiers tombés en service. Les enfants des agents des forces de l’ordre grandissent en réalisant que la vie de leurs parents est en danger chaque jour quand ils vont travailler. Ajoutez à cela le fait qu'il y a beaucoup d'actions de haine, d'insultes à l'égard des policiers, et que les décès dans l'exercice de leurs fonctions sont soudains, choquants et violents. En gardant tout cela à l’esprit, Blue Line Bears offrira non seulement un souvenir durable pour les aider à garder la mémoire de leur parent vivant, mais cela aidera également les enfants à voir qu’il existe des personnes bienveillantes qui respectent et apprécient les hommes et les forces de l'ordre. Les enfants des officiers tués dans l'exercice de leurs fonctions sont souvent jeunes, peut-être trop jeunes pour se souvenir du parent décédé. Pour ces enfants, un ours de "Blue Line Bears" leur rappellera de manière tangible que leur être cher sera toujours avec eux.

(Photos site Internet "Blue Line Bears")

La création d'un ourson

A chaque annonce de décés, et afin de pouvoir réaliser l'ourson "Blue Line Bears", l'association contacte le service d'appartenance de l'officier ou des officiers tombés en service, afin d’obtenir des informations.
Mais également, il est demandé de fournir à l'association
une ou plusieurs chemises de service du ou des officiers tombés en service.
Car c'est cela le principe de l'ourson "Blue Line Bears": la réalisation d'un ourson avec la chemise de l'officier concerné, pour chacun des enfants de la famille, ou pour la famille.

En raison des risques inhérents à l'utilisation frauduleuse des chemises de police, Blue Line Bear recommande à l'agence contactée, de retirer l'un des patchs et de couper le col des chemises pour s'assurer qu'elles ne puissent jamais être utilisées autrement.
L’agence concernée aura la possibilité d’envoyer la ou les chemises au service de police de Cape Coral à l’attention de l’avocat des victimes.

Les chemises sont ensuite coupées, cousues et fourrées sous la forme d'un ours. Un badge personnalisé avec le nom de famille et le numéro d’insigne de l’officier sera cousu sur le ventre de l’ours tandis que l’écusson du département de l’officier sera cousu sur le dos de l’ours.
Si l'officier avait un grade cousu sur ses manches de chemise, celui-ci sera également cousu sur l'ourson.
Enfin, chaque ourson recevra une médaille Saint-Michel et sera béni par un prêtre avant d'être envoyé par la poste à la famille.
Tout cela se fera sans frais pour la famille.
Grâce à l'utilisation de dons et d'autres contributions, Blue Line Bears achètera tout le matériel et couvrira les frais d'expédition.

Blue Line Bears et 911-17

En 2017, nous découvrions une vidéo YOUTUBE, montrant qu'une jeune fille de 15 ans, Megan O'GRADY, recevait le prix de la femme innovante de l'année, avec son idée d'ourson, réalisé en faveur des familles des forces de l'ordre touchées par un drame en service. (2017 eWomenNetwork Humanitarian of the Year award).Cette idée a retenu notre attention et nous avons voulu en savoir plus en prenant attache auprès de Megan.

Le contact fût des plus chaleureux, surtout avec son père, lui-même officier de police dans la ville de Cap Corale en Floride, qui souhaitait, dans un premier temps, savoir qui souhaitait prendre contact avec sa fille.

Il y a plusieurs mois, Megan nous contactait pour nous proposer son soutien et son aide pour l'établissement d'un ours suite à l'attaque terroriste de Trèbes, le 23 mars 2018.

Nous avons accepté d’être l’intermédiaire mais il n'a pas été donné suite à notre présentation à qui de droit.

Informée de la situation, Megan avait bien compris la situation et nous déclarait vouloir toujours intervenir.

Pour mémoire, (ce qui a été la genèse de Blue Line Bears).

La fusillade de dallas, le 7 juillet 2016

Le 7 juillet 2016, onze agents de police sont la cible de coups de feu à Dallas, (Texas, États-Unis), lors d'une fusillade survenue pendant une manifestation. Cinq policiers sont tués, dont deux membres du département de police de Dallas et un agent du DART (Dallas Area Rapid Transit, la société de transport urbain de Dallas). Six autres policiers sont blessés.

Le chef de police de Dallas, David Brown, annonce dans la soirée du 7 juillet que les autorités considèrent qu'il y a deux suspects, décrit comme des snipers (tireurs embusqués) ayant tiré d'une position surélevée.
La fusillade survient au Belo Garden Park, un parc public de Dallas.

Cette fusillade a lieu durant l'une des manifestations pacifiques, en réaction à la mort de deux Afro-Américains tués par des policiers, celle d'Alton Sterling le 5 juillet 2016 à Baton Rouge en Louisiane et celle de Philando Castile le 6 juillet 2016 à Falcon Heights, dans le Minnesota.

Cinq policiers sont tués :

  • Lorne Ahrens,

  • Michael Krol,

  • Michael Smith,

  • Brent Thompson,

  • Patrick Zamarripa