BAND OF BROTHERS
9/11: il y a 20 ANS!

11 septembre 2001 - 11 septembre 2021

Commémoration des 20 ans des attaques du 11 septembre 2001

Reportage autour du 11 septembre 2001

16 - Memorial du 9/11: Une décision de la honte.

Article réalisé par Laurent - Recherche de Christine (section internationale)

La décision du mémorial du 11 septembre, ne passe pas, mais alors pas du tout à New York, indiquant que cette année, pour les 20 ans, il n'y aura pas de commémorations en tant que tel.

" Seuls les membres de la famille sont invités », a déclaré le porte-parole du mémorial, Lee Cochran. « Les membres de la famille invités peuvent amener autant d’invités supplémentaires qu’ils le souhaitent. »

Traduction de l'article du New York Post, écrit par Steve CUOZZO.

Alors que le 20e anniversaire du 9/11 se profile, le Mémorial et musée national du 11 septembre a pris une décision qui ne fait pas l'unanimité, voir même cree la contestation.

Le Memorial et le musée viennent d'annoncer qu'ils n'y avait pas assez d'argent pour organiser la cérémonie du 20eme anniversaire.


En 2020, le « Tribute in Light », les faisceaux bleus allumés en hommage aux victimes avait été annulés par le Memorial, mais, face à la colère des New Yorkais et des familles, le futur ex-Gourverneur CUOMO, avait mis la main au porte feuille pour régler l'installation.


Cette année, le musée limite uniquement l'accès à la cérémonie de lecture des noms exclusivement aux familles des victimes du 11/9.

Aucun pompiers, policiers, premiers intervenants ou travailleurs d’urgence, qui étaient normalement les bienvenus jusqu’à ce que la pandémie élimine l’événement de l’an dernier, ne sont autorisés à participer.


"Il est tout simplement scandaleux que le grand musée - un « moteur de catharsis conçu avec humanité », comme je l’ai écrit lors de son ouverture en 2014 - envisage de se tenir à l’écart du 20e anniversaire avec une reconnaissance réduite de la pire attaque terroriste des États-Unis et plus de plaidoyers pour payer une visite avec des billets à partir de 28 $ chacun" déclare le journaliste du New York Post, Steve CUOZZO.

"Personne ne peut blâmer COVID cette fois", continue t-il.

"La cérémonie se déroule en plein air, où même le virus Delta ne peut pas se propager facilement. Tous les participants porteront des masques. Beaucoup, voire la plupart, seront vaccinés.!"


Rappelez-vous tous les discours selon lesquels si nous n’avions pas reconstruit après le 11/9, les « terroristes auraient gagné? »

Le musée a hissé le drapeau blanc au virus et il n’y a pas de retour en arrière.


Quel message erroné et défaitiste pour ces temps.

La ville de New York a perdu 33 000 citoyens à cause de la COVID-19.

La Grosse Pomme frappée par la pandémie a besoin de toutes les affirmations qu’elle peut obtenir de sa vaillance et de sa résilience inhérentes, qualités qui nous ont sauvés le 9/11 et dans les années agitées qui ont suivi.


Le musée est un chef-d’œuvre non seulement de design mais de clarté morale.

Son attention inébranlinante entraîne notre attention sur une terreur singulière: une attaque furtive non provoquée qui a tué instantanément 2 996 êtres humains innocents, écœuré d’innombrables autres, détruit 14 millions de pieds carrés de Manhattan et ravagé l’économie de la Grosse Pomme.

Longtemps après, nous avons regardé le ciel par crainte d’une nouvelle attaque, une peur différente de la peur du virus mais tout aussi terrible et encore plus immédiate.


Aujourd’hui, de nombreux New-Yorkais plus jeunes et nouvellement arrivés ont peu d’idée de ce que 9/11 signifie.

Traiter le 20e anniversaire comme si de rien n’était menace de reléguer la mémoire à un autre hoquet désagréable de l’histoire, comme le départ des Dodgers de Brooklyn pour Los Angeles ou la panne d’électricité de 1965.


Pour être juste, le musée seul n’est pas à blâmer pour cet échec.

La date du 20e anniversaire n’est pas un secret depuis vingt ans.

Et pourtant, le gouverneur Cuomo et le maire de Blasio n’ont rien prévu pour rendre la commémoration de 2021 spéciale.

Le bilan de l’attaque a été perdu dans leur cœur et leur esprit au profit de la politique et de la fausse « science » de la crise actuelle.


Malgré la crise budgétaire très réelle du musée, le 20e anniversaire de la catastrophe ne devrait pas devenir l’ombre de ses commémorations passées.

Nos meilleurs esprits en politique, en philanthropie et en arts ont moins d’un mois pour trouver quelque chose de frais. Ils doivent se mettre au travail, maintenant!

Le 14 aout déjà, le New York Post titrait sur un courrier indiquant que les secouristes ne seront pas invités pour le 20ème anniversaire des attaques du 9/11.