BAND OF BROTHERS
9/11: il y a 20 ANS!

11 septembre 2001 - 11 septembre 2021

Commémoration des 20 ans des attaques du 11 septembre 2001

6 - Les effets personnels du 11 septembre 2001

Wilton SEKZER

Le combat des familles pour récupérer les effets personnels.

New York Post, 04/09/2016

Dans un article du New York Post le 04 septembre 2016, Wilton SEKZER, revenait sur le combat des familles des victimes du 9/11 qui souhaitaient récupérer les effets personnels retrouvés lors des phases de recherche.



Le 04 septembre 2016, Wilton SEKZER revenait, dans un article du New York Post, sur une demande légitime des familles de victimes: récupérer les effets personnels récupérés lors des fouilles.

La ville tient toujours plus de 3500 objets personnels trouvés au World Trade Center, suscitant la colère et l'angoisse des familles qui tentent depuis 15 ans de réclamer tout ce que leurs proches ont pu laisser derrière eux.

Les familles implorent le NYPD de laisser les plus proches parents voir les bijoux et autres objets sentimentaux retrouvés et stockés, affirmant que la ville les a gardé pendant trop longtemps.

«C'est scandaleux parce que ces objets nous appartiennent, pas à eux», a déclaré Debby Jenkins, dont le frère aîné Joseph Jenkins, 47 ans, a été tué alors qu'il travaillait pour AON Corp. dans la tour 2. «Ils devraient mettre en place un système permettant aux familles d'identifier les objets, au lieu de simplement de les ranger et de les oublier», a-t-elle déclaré.

Les objets ont été retrouvés lors des fouilles des gravats des attaques du 11 septembre 2001, au niveau de Fresh Kills sur Staten Island. Certains objets ont été trouvés dans les morgues du médecin légiste.


Le NYPD a commencé avec 26 000 sacs contenant chacune au moins un objet, mais certaines contenaient plusieurs articles connexes. Il a depuis restitué 87% des objets personnels récupérés aux propriétaires légitimes, ont déclaré des responsables. «Notre objectif a toujours été de restituer autant de biens que possible après la catastrophe du 11 septembre», a déclaré le chef adjoint Jack Trabitz, qui a été chef du bureau de propriété du NYPD pendant plus de 12 ans.

Mais, depuis plus de trois ans (article date de 2016), la ville n'a plus donné suite car les identifications ADN ont été ralenties. Cela laisse encore des milliers d'objets, de bijoux, de montres (beaucoup ne sont pas intacts), des portefeuilles, des clés, des vêtements et des bibelots de bureaux. Étant donné que de nombreuses familles n'ont jamais reçu les corps ou les parties du corps de leurs proches, les restes de 40% des 2753 personnes tuées au WTC ne sont toujours pas identifiés, selon la ville (en 2016) et c'est ce qui encore plus difficile à supporter.

En 2018, il était fait état que 1100 victimes décomptées des attaques du 11 septembre 2001 n'avaient pas été identifiées. Mais dans un laboratoire newyorkais, et avec l'avancée en matière de recherche ADN, les investigations continuent toujours. Mais de nombreux objets ou restes humains ont été "pollués" par le feu, le kérosène, la pression de l'effondrement des tours, le délai des recherches et peut être que pour des milliers d'objets, il sera impossible de retrouver l' ADN et donc d'aviser les familles concernées.

Les restes recouverts de poussière sont conservés dans des sacs en plastique à code-barres dans le sous-sol du siège de la police de New York One Police Plaza. Et il n'est pas prévu de les déplacer. Le NYPD a gardé de près les détails sur les articles. Les 22.000 pièces qui ont été retrouvées sur le site, ont été analysées 10, 15 fois depuis leur découverte.

Le NYPD a pu permettre au New York Post, en 2016, de photographier certaines pièces.

En 2018, selon un article datant du 11 septembre 2018, seulement 1642 victimes des attaques du 11 septembre sur les 2753 officiellement dénombrées, ont été identifiées. Plusieurs années sont passées sans que le laboratoire n'identifie une victime, mais les équipes n'abandonnent pas.

En juillet 2018, un an après la dernière identification, le laboratoire a pu ajouter un nouveau nom, celui de Scott Michael Johnson, 26 ans, qui travaillait au 89ème étage de la Tour Sud.


Dans son reportage, en septembre 2016, le New York Post avait interviewé Will Sekzer qui n'avait jamais récupéré la montre Rolex que son fils Jason, 31 ans, portait le 11 septembre, même s'il avait rempli le formulaire en indiquant le numéro de série.

En décembre 2004, le NYPD a invité les proches des victimes à soumettre un formulaire de demande de recherches décrivant les articles qu'ils recherchaient. Le NYPD n'a accepté les demandes par les formulaires que jusqu'au 29 juin 2005. Mais le NYPD, a peur que si les objets étaient diffusées publiquement, cela pourrait provoquer des erreurs, la venue d'affabulateurs.

Après l'attentat à la bombe d'Oklahoma City en 1995, les autorités ont disposé des bijoux récupérés et d'autres objets que les victimes et leurs proches pouvaient réclamer. Aucune confusion ni fraude n'a été signalée.

Sachant que son fils appréciait cette montre, il était encore plus important de la récupérer et c'est il avait imploré la ville à lancer un site Web privé répertoriant chaque objets, accompagnée de photos. «Beaucoup de gens ont abandonné tout espoir de retrouver quelque chose appartenant à un être cher perdu. Ce site Web pourrait les aider à récupérer un objet perdu lors de cette terrible journée et à apporter un peu de réconfort à la famille. " déclarait alors Wilton SEKZER.

La poste a reçu deux douzaines de courriels et d'appels de parents du 11 septembre soutenant l'idée d'une base de données pour les plus proches parents. «Je ne comprends pas pourquoi ces éléments sont tenus hors de vue compte tenu de ce qu’ils pourraient signifier pour les survivants.», a déclaré Michael Conner, dont l’épouse Margaret, 57 ans, réceptionniste de Cantor Fitzgerald, a été tuée.

Meg Glasser, qui a perdu son mari Thomas, associé de la banque d’investissement Sandler O'Neill, n’a récupéré qu’une carte d’identité carbonisée du WTC. «Cela signifierait beaucoup pour nous de trouver son alliance et une montre que je lui avait offerte pour son 40e anniversaire", a déclaré Glasser. Elle donnerait la montre à leur fils.

Bill Doyle, un défenseur de longue date des familles du 11 septembre 2001, dont son fils Joseph, 25 ans, fait partie des victimes, était superviseur des obligations à Cantor Fitzgerald, déclare que l'aide aux familles devrait passer en premier. «Peut-être que quelqu'un peut reconnaître quelque chose. Comment pouvez-vous prétendre à quoi que ce soit s'ils ne vous montrent pas ce que c'est? » a-t-il demandé?

Bordeaux, le 23/02/2021