MAIRIE DE NEW YORK

City Hall Park, New York, NY 10007, États-Unis













Utilisez le menu à gauche



Qui est le nouveau Maire de New York?


Eric ADAMS

Eric Leroy Adams (né le 1er septembre 1960) est un homme politique américain et officier de police à la retraite.

Il est le candidat du Parti démocrate aux élections municipales de 2021 à New York .


Adams a été officier dans la police des transports de la ville de New York, puis dans le département de police de la ville de New York pendant plus de deux décennies, prenant sa retraite au grade de capitaine.

Il a siégé au Sénat de l' État de New York de 2006 à 2013, représentant le 20e district du Sénat à Brooklyn.


En novembre 2013 , Adams a été élu président de l'arrondissement de Brooklyn.

Il a été réélu en novembre 2017 et est le premier Afro-Américain à occuper ce poste.

Une élection « historique ». Ancien policier noir et syndicaliste antiraciste de New York, Eric Adams, devient le futur maire de la mégapole américaine, un parcours extraordinaire pour cet enfant pauvre de Brooklyn, jeune délinquant devenu homme politique à poigne du parti démocrate.

Grand favori de cette élection, l’élu démocrate a largement battu son rival républicain Curtis Sliwa, selon des premiers résultats diffusés par le bureau des élections de la ville, en remportant 70 % des suffrages contre environ 23 % pour son adversaire.


Il succède au démocrate Bill de Blasio, qui quittera son poste le 31 décembre à des sommets d’impopularité, après le chaos de la pandémie.


Le nouveau maire de New York a fait de son parcours atypique un argument de campagne. À chaque déplacement, à chaque occasion, Eric Adams raconte une anecdote, comme si son histoire personnelle s’entremêlait à celle de « la ville qui ne dort jamais », écrit le New York Times.


Une enfance dans les quartiers populaires

L’homme de 61 ans raconte ainsi, lors d’une rencontre avec les syndicats, qu’il est le fils d’une mère célibataire, Dorothy, femme de ménage, cuisinière… et syndiquée.


Eric Adams se décrit lui-même comme un « fils de Brownsville », le quartier majoritairement noir de Brooklyn où il est né. Il a ensuite grandi à South Jamaica, dans le Queens.


À l’âge de 15 ans, il est arrêté puis agressé par un officier de police pendant sa détention. Le point de départ de sa carrière, raconte-t-il. De là, naît son désir d’intégrer les forces de l’ordre et de changer le système de l’intérieur.


« Je ne me suis pas dit, “Malheur à moi”, mais” Pourquoi pas moi” » a déclaré Eric Adams à CBS en juillet. « Et je suis devenu officier de police. Je comprends la criminalité, et je comprends aussi les abus de la police, et je sais comment nous pouvons redresser non seulement New York mais aussi l’Amérique. »


Le démocrate intègre la police new-yorkaise en 1984, période durant laquelle la ville est connue pour son haut niveau d’insécurité.

Ses 22 années dans les forces de l’ordre, jusqu’à sa retraite en 2006, se sont déroulées parallèlement à une carrière de militant et à un intérêt naissant pour la politique.

Il fonde en 1995 « 100 Blacks in Law Enforcement Who Care », un syndicat antiraciste, qui fait pression en faveur de la justice raciale et où il « renforce sa réputation de personnalité irritante pour les dirigeants de la police » écrit le New York Times.

À peu près à la même époque, Eric Adams se rapproche de Bill Lynch, l’un des principaux conseillers de David N. Dinkins, le premier maire noir de la ville. Il lui donne alors quatre conseils : obtenir un diplôme d’étude supérieur, gravir les échelons au sein de la police, devenir sénateur et président d’arrondissement.

« Le fils de Brownsville » suivra ces conseils à la lettre.


Sa carrière politique commence réellement en 2007, lorsqu’il est élu sénateur de l’État de New York. Poste qu’il occupe jusqu’en 2013. Cependant de 1997 à 2001, il est inscrit sur les listes électorales… en tant que républicain.

Désormais rattaché à l’aile droite du parti démocrate, Eric Adams s’affiche à la fois en défenseur des classes moyennes et populaires, en pointe contre les discriminations raciales et également proche des milieux d’affaires de la « Big Apple », le poumon financier de la planète.

Le nouveau maire a même obtenu le soutien du New York Post, qui se situe à droite de l’échiquier politique.


Le nouveau maire de New York se définit comme « le nouveau visage du parti démocrate ».

Cette course à la mairie de la mégalopole américaine résonne, selon lui, au niveau national. « New York va montrer à l’Amérique comment gérer les villes », a-t-il déclaré en juillet, ajoutant « Je sais comment gérer cette ville. Je sais comment diriger ».


Dans une ville qui a payé un lourd tribut à la pandémie (34 000 morts), Eric Adams devra gérer les retours à la normale des écoles, bureaux et commerces.

Lutter aussi contre les inégalités sociales criantes, le mal-logement, les infrastructures en piteux état, les risques climatiques, la sécurité qui explose depuis l'instauration de la reforme de la justice et de la libération en masse, suite à la pandémie, de prisonniers de Rikers.


Portrait OUEST France.