ASSOCIATION 911-17-

Amitié policière sportive et culturelle, franco américaine

Déclarée à la Préfecture de Gironde le 17 mars 2004 - Loi 1901


Les interventions officielles de l'association 911-17

Les incendies en Gironde durant l'été 2022.

Le 12 juillet , suite à l'incendie accidentel d'un véhicule, une incendie se déclenche pres de la Teste de Buch, en Gironde.

DERNIERE MINUTE: Point presse de Madame la Prefete Fabienne BUCCIO sur les incendies en Gironde.

Lundi 25 juillet 2022 - Bordeaux.


Lors d'un point presse sur le bilan des incendies, Madame la Préfète Fabienne BUCCIO à annoncé qu'après 12 jours de lutte acharnée contre les flammes, le feu de Landiras est désormais fixé tout comme celui de LaTestedeBuch depuis samedi. 

Tous les habitants encore évacués vont donc pouvoir regagner leur domicile.

Cette crise n'est pas encore totalement terminée.

Nous devons rester extrêmement vigilants.

Ces incendies sont fixés mais pas pour autant éteints.

Nous allons surveiller le massif jour et nuit. Ce travail sera long mais indispensable pour préparer l'après incendies. (SDIS 33)


Le bilan est aussi positif grâce à l'extraordinaire élan de solidarité qui s'est manifesté depuis le début de la crise.

"Je veux remercier tous ceux qui ont participé à l'accueil des pompiers et des personnes évacuées."

"L'action des pompiers et de tous les acteurs mobilisés à permis de préserver les vies humaines (aucune victime) de limiter les dégâts matériels (des milliers de bâtiments et maisons préservées) et d'éviter l'extension des Feux à l'ensemble du massif forestier des Landes".


"Nous avons été obligés face à l'ampleur de la crise, de faire preuve d'imagination"

-131 km de travaux de génie civile (pare-feu et lignes d'appui) réalisés avec le soutien de 

@DFCIaquitaine et des entreprises de la filière ainsi que des bénévoles, agriculteurs et chasseurs.


Une crise exceptionnelle en Gironde qui tient à :

- sa durée : près de 2 semaines

- son ampleur : 20 800 ha brûlés et 36750 habitants évacués 

- et la simultanéité des 2 incendies hors-normes démarrés presque en même temps.

-Jusqu'à 3000 sapeurs-pompiers simultanément engagés

Le bilan des incendies jour aprés jour

Le résumé jour aprés jour de la situation de la Préfecture de Gironde

12 juillet 2022

C'est dans l'aprés midi du 12 juillet 2022, que les sapeurs-pompiers de la Gironde, appuyés par des renforts des départements voisins et nationaux, interviennent sur deux incendies qui ont, au 13 juillet 2022, brûlé plus de 1200 hectares de forêt en Gironde.


13 juillet 2022

Le 13 juillet 2022, les autorités ont procédé à l’évacuation préventive de 5 campings, soit 6000 personnes.

Tous les campeurs ont été transportés au parc des expositions et dans la galerie marchande du Leclerc à la Teste-de-Buch.


Les associations de la Croix rouge et de la Protection Civile sont sur place.

La route départementale D218 est coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarosse plage.

Aucun blessé n’est à déplorer.


- 800 hectares à Landiras sur l’arrondissement de Langon

A titre préventif, les autorités ont procédé à l’évacuation au soir du 13 juillet 2022, de 5 hameaux et du village du Guillos. Environ 500 personnes ont été mises en sécurité.

Aucune victime n’est à déplorer.

Les routes départementales D115 et D125 sont fermées à la circulation.


Au total, près de 600 sapeurs-pompiers sont engagés au soir du 13 juillet 2022.

Deux Canadairs sont également déployés, ainsi que deux avions Dash, qui interviennent en complément.


Deux postes de commandement opérationnels sont activés par le SDIS de la Gironde sur zone.

En préfecture, le centre opérationnel départemental (COD) et le centre opérationnel zonal (COZ) sont également activés pour coordonner les opérations de secours.


Fabienne BUCCIO, la préfète de la Gironde demande aux riverains de ne pas se rendre sur les différents sinistres afin de ne pas gêner l'action des secours.


14 juillet 2022

La Teste de Buch

- 2900 hectares à la Teste-de-Buch sur l’arrondissement d’Arcachon

Aucun blessé n’est à déplorer.

En revanche, 2 maisons ont été détruites, plusieurs menacées aux abords du camping du lac.

La situation reste défavorable et le feu n’est toujours pas fixé.


En début d’après-midi, les autorités ont procédé à l’évacuation préventive des habitants du bourg de Cazaux.

Les 4000 habitants ont été acheminés au parc des expositions de La Teste-de-Buch où un dispositif d’accueil était déjà mis en place par la ville de La Teste-de-Buch avec les associations agréées de la Sécurité Civile (Croix Rouge, UMPS, et Croix Blanche).


La route départementale D218 reste coupée à la circulation entre le rond-point du Pilat et Biscarosse plage.


Landiras

- 2400 hectares à Landiras sur l’arrondissement de Langon

Aucune victime n’est à déplorer.


Le feu n’est toujours pas fixé et la situation est très défavorable avec plusieurs réactivations de feu.

Cet après-midi, les autorités ont procédé à l’évacuation des bourgs de Guillos et des lieux-dits de Lahon, Hil et Petit-Hil.

Les routes départementales D115, D125 et D220 restent fermées à la circulation.

Les opérations vont se poursuivre toute la nuit.

Les Canadairs poursuivent les largages jusqu’à la tombée du jour.

Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde, appelle ce soir l’ensemble des citoyens à la plus grande prudence. Le niveau de risque est extrêmement élevé dans tout le département.


Cet après-midi, 3 départs de feu ont été maitriés dans le nord du blayais.


15 juillet 2022

La Teste-de-Buch

3150 hectares de forêt ont brûlé à la Teste-de-Buch sur l’arrondissement d’Arcachon et 10 000 personnes ont été évacuées au total depuis le début de la crise.

La situation se stabilise, même si le feu n’est pas encore fixé.

Le travail des bulldozers se poursuit jusqu’à la nuit pour faciliter le travail des pompiers sur la tête de feu au sud en réalisant des pare-feux.

Aucun blessé n’est à déplorer.

La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarosse plage.

Un convoi sécurisé, composé de bus et d’une escorte de la police nationale, a été mis en place pour permettre aux campeurs de récupérer leurs affaires dans les campings évacués.


Landiras

- 4700 hectares ont brûlé à Landiras sur l’arrondissement de Langon.

Près de 1900 personnes ont été évacuées au total.

De nouvelles évacuations ont été effectuées dans la journée et sont toujours en cours, dans les secteurs de Louchats, Origne, Balizac et La Broque.

La situation reste très défavorable, malgré la concentration des moyens aériens sur cet incendie.

Aucune victime n’est à déplorer.


16 juillet 2022

La situation de la Prefecture de Gironde à 09h00


La Teste-de-Buch

- 3150 hectares de forêt ont brûlé à la Teste-de-Buch sur l’arrondissement d’Arcachon et 10 000 personnes ont été évacuées au total depuis le début de la crise.

La situation est stabilisée, même si le feu n’est pas encore fixé et que le risque de reprises demeure élevé.

Aucun blessé n’est à déplorer.

Grâce à la forte mobilisation des pompiers pendant la nuit, le village de Cazaux a été préservé et aucun nouveau bâtiment n’a été détruit.

La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage.


Landiras

- 6500 hectares ont brûlé à Landiras sur l’arrondissement de Langon.

Près de 2200 personnes ont été évacuées au total.

L’incendie a progressé toute la nuit et la situation reste défavorable, avec des vents qui poussent le feu vers le sud-ouest.

Le travail des pompiers a permis de protéger de nombreux points sensibles et de préserver toutes les maisons. Des coupes seront effectuées par les forestiers en lien avec la DFCI pour créer des points d’appui et limiter la progression des flammes.

Aucune victime n’est à déplorer.


Le poste de commandement opérationnel a été déplacé à l’école de Villandraut.



17 juillet 2022

La situation de la Prefecture de Gironde à 23h00


La Teste-de-Buch

- 3900 hectares de forêt ont brûlé à la Teste-de-Buch et 10 000 personnes ont été évacuées au total depuis le début de la crise. La situation s’est dégradée, le feu ayant atteint l’océan et progressant désormais vers le sud. Cette avancée a été ralentie grâce à l’action des sapeur-pompiers.

La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage.


Landiras

- 9000 hectares ont brûlé à Landiras sur l’arrondissement de Langon. 2100 personnes dans la commune de Cabanac-et-Villagrains ont été évacuées cet après-midi, portant à 6200 le nombre de personnes évacuées depuis le début de la crise. Deux nouveaux centres d’hébergement ont été ouverts à Langon, et celui de Saucats a été fermé.

La situation reste critique et se dégrade, avec une progression du feu sur différents fronts en raison de vents changeants. Les travaux de création de pare-feux se poursuivent.


18 juillet 2022

La situation de la Prefecture de Gironde à 23h00


Cette journée a été marquée par des conditions météorologiques très défavorables, qui ont contribué à faire progresser le feu et conduit à de nouvelles évacuations sur les deux sites de l’incendie. Aujourd’hui, 16 000 personnes ont été évacuées, soit autant que durant les 6 derniers jours, portant le nombre total d’évacués à 32 000.


En fin après-midi, un nouveau feu s’est déclenché à Vensac, dans le Médoc. D’une superficie de 70 hectares à cette heure, il a conduit à quelques évacuations préventives. Ce feu a fait l’objet d’une prise en charge immédiate et n’est pas encore fixé.

• La Teste-de-Buch

- 4700 hectares de forêt ont brûlé à la Teste-de-Buch, le feu progressant au nord comme au sud. Face à la progression des flammes, les 8000 résidents des quartiers des Miquelots et du Pilat ont été évacués de manière préventive. Ce sont désormais 18 000 personnes qui ont été évacuées depuis le début de la crise. Les 74 résidents de l’EHPAD du Pilat sont en cours d’évacuation.


La situation reste très défavorable et incertaine en raisons des conditions météorologiques et notamment du vent. Malgré l’action des sapeurs-pompiers, 5 campings ont brûlé. Le zoo de la Teste-de-Buch est en cours d’évacuation, grâce à la forte mobilisation du personnel, du zoo de Pessac, des élus, de l’OFB et des escortes de la police nationale.


Des pare-feux sont toujours en cours de réalisation par la DFCI et l’ONF, appuyés par des entreprises forestières et des bulldozers de l’armée. Ces derniers vont travailler toute la nuit pour construire un pare-feu au nord de Biscarosse. Depuis ce matin, la navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon sont interdites. Les arrêtés sont disponibles sur le site de la préfecture.


Une portion de l’A660 dans le sens Bordeaux-Arcachon a été temporairement fermée pour fluidifier les évacuations. La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage.


• Landiras

- 12 000 hectares ont brûlé à Landiras sur l’arrondissement de Langon.


Plus de 8 000 personnes ont été évacuées aujourd’hui dans les communes de Landiras, Budos, Balizac, Villandraut, Noaillan, Léogéats et Saint-Magne. L’évacuation de l’EHPAD de Villandraut s’est déroulée dans de bonnes conditions. Toutes ces évacuations sont désormais terminées. Le total des évacués s’élève à plus de 14 000 depuis le début de la crise.


La situation reste très défavorable, le feu progressant sur différents fronts malgré la création de pare-feux. Ce soir, deux maisons et un mobil-home ont brûlé. Le PCO a été déplacé de Villandraut à Langon (lycée Jean Moulin).



19 juillet 2022

La situation de la Prefecture de Gironde à 15h00


- Surface brûlée : 19 300 hectares (6 500 à la Teste-de-Buch et 12 800 à Landiras sur l’arrondissement de Langon).

- L’évacuation de la commune de Saint-Symphorien est en cours. Environ 2000 personnes sont concernées, y compris un EHPAD de 80 résidents, et seront réparties dans les structures d’accueil adaptées les plus proches.

- 2 000 sapeurs-pompiers de Gironde et de toute la France sont actuellement mobilisés, appuyés par 8 Canadairs et 2 avions Dash.

La présence de fumées issues de ces incendies et des odeurs de bois brûlés ont été perceptibles sur la métropole bordelaise ainsi qu’a l’extérieur de la Gironde :

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/communique-de-presse-fumees-generees-par-les-feux-de-foret-en-gironde-recommandations-aux-personnes

De nombreuses routes restent fermées. La liste est consultable sur le site du département :

https://www.gironde.fr/deplacements/inforoutes#incendie-gironde

La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon restent interdites. Les arrêtés sont disponibles sur le site de la préfecture.

Pour toute question, vous pouvez contacter la cellule d’information au public, joignable au 0800 009 763 de 8h à 20h.

Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde, demande à chacun de faire preuve de la plus grande prudence, et rappelle que le département de la Gironde reste placé en vigilance ROUGE feux de forêts. L’accès aux massifs forestiers du département reste interdit. Les conditions climatiques demeurent difficiles, le département de la Gironde a été placé en vigilance JAUNE orage à partir de 19h00, ce jour.

Par ailleurs l’épisode caniculaire a conduit la préfète à renforcer les mesures d’interdiction de prélèvement dans les cours d’eau secondaires en Gironde (voir arrêté en pièce jointe).

Prochains points presse :

• 15h avec le sous-préfet de Langon au PCO de Langon (Lycée Jean Moulin),

• 18h avec le sous-préfet d’Arcachon au PCO de la Teste-de-Buch (Hippodrome)

18h en présence de la préfète Fabienne BUCCIO et du contrôleur général Marc VERMEULEN, directeur départemental et chef de corps du SDIS au PCO de Langon (Lycée Jean Moulin) pour un point de stratégie opérationnelle de lutte contre les feux.


20 juillet 2022

La situation de la Prefecture à 22h00


Grâce aux importants moyens terrestres et aériens engagés (2000 sapeurs-pompiers, 6 Canadairs, 2 Dash) et aux nombreux travaux de protection contre les incendies réalisés dans la journée d’hier, la progression des feux a été fortement limitée ces dernières 24h. Pour la deuxième journée consécutive, les deux feux ne présentent plus de fronts de flammes constitués et n'ont pas progressé. Aucune évacuation supplémentaire n’a eu lieu depuis hier après-midi. Aucun blessé grave n’est à déplorer. Aucune nouvelle habitation n’a été détruite.

Cependant, la persistance de multiples points chauds a provoqué de nombreuses sautes de feu, qui ont été immédiatement traitées par les sapeurs-pompiers. L'ensemble des conditions de sécurité pour envisager le retour des personnes évacuées n'est pas encore rempli. Le dispositif sera réévalué de manière quotidienne, et la réintégration des populations sera effectuée secteur par secteur en fonction de la situation.

Au total, 36 750 personnes ont été évacuées depuis le début de la crise. Le nombre total de personnes hébergées depuis le début de la crise par les associations de sécurité civile dans les centres d’accueil des impliqués (CAI) et les centres d’hébergement d’urgence (CHU) est de plus de 3300.

  • La Teste-de-Buch

- Le feu n’a pas progressé cet après-midi et a pu ainsi être contenu à une distance significative des habitations. 7000 hectares de forêt ont été brûlés depuis le début de la crise.

Les travaux de génie civil se poursuivent pour renforcer les différents pare-feux.

La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon restent interdites. Les arrêtés sont disponibles sur le site de la préfecture.

La route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarosse plage.

  • Landiras

- A Landiras sur l’arrondissement de Langon : 200 hectares supplémentaires ont brûlé cet après-midi (soit 13 800 hectares depuis le début de l’incendie, représentant un périmètre de 66 km).

Les sapeurs-pompiers, appuyés par l’ONF, la DFCI, les entreprises forestières et des bulldozers de l’armée, ont poursuivi leurs actions de sécurisation et de prévention : renforcement des pare-feux, traitement des lisières, surveillance des différentes habitations évacuées.

Cet après-midi, la route départementale D115 sur la commune de Bourideys a été coupée jusqu’à nouvel ordre. De nombreuses autres routes restent fermées. La liste est consultable sur le site du Conseil Départemental : https://www.gironde.fr/deplacements/inforoutes#incendie-gironde


21 juillet 2022

La situation de la Prefecture à 21h00


Les feux n’ont pas progressé aujourd’hui mais ne sont pas pour autant fixés. Les renforts extra-zonaux réintègrent progressivement leur département. D’importants moyens terrestres et aériens restent mobilisés (1800 sapeurs-pompiers, 4 Canadairs, 2 Dash et un hélicoptère bombardier d’eau PUMA de la Sécurité civile) et poursuivent les traitements des lisières, les reprises de feu et les travaux de génie civil.

Depuis le début de la crise, 36 750 personnes ont été évacuées. Les premières réintégrations ont commencé aujourd’hui, 6000 personnes ont ainsi été autorisées à regagner leur domicile. Les autorités continuent d’étudier secteur par secteur ces possibilités de réintégration en fonction de l’évolution de la situation.

  • La Teste-de-Buch

- Le feu ne progresse plus mais des foyers restent actifs notamment dans la forêt usagère. 7000 hectares de forêt ont été brûlés depuis le début de la crise.

Depuis 17h00, ce sont 3500 habitants d’une partie du quartier du Pilat, au nord de la RD218 qui ont pu regagner leur logement.

La route départementale D218 est partiellement ré-ouverte à la circulation (la partie Sud restant coupée).

La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon restent interdites.

  • Landiras

- Le feu reste contenu mais des éclosions sont toujours présentes sur 15km de lisières sur la zone sud-ouest qui sont traitées au fur et à mesure par les équipes au sol et les moyens aériens. Aucune évolution de la superficie depuis le dernier point (13 800 hectares brûlés au total depuis le début de l’incendie).

Après étude de la situation, les autorités ont ré-ouvert trois secteurs à la population :

- la commune de Cabanac et Villagrains (sauf le hameau des Jeannots) ;

- une partie de la commune de Budos ;

- les hameaux de Douence et du Marta sur la commune de Saint-Magne.

Ainsi, environ 2500 personnes pourront regagner leur logement ce soir.

La route départementale D115 sur la commune de Bourideys qui a été coupée hier par prévention est aujourd’hui ré-ouverte à la circulation.


Toutefois, de nombreuses autres routes restent fermées. La liste est consultable sur le site du Conseil Départemental : https://www.gironde.fr/deplacements/inforoutes#incendie-gironde


Si la situation semble stabilisée, la protection de la population reste la priorité.

Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde, appelle chacun à faire preuve de vigilance et à suivre les consignes des autorités.

La bataille contre le feu n’est pas terminée, il va falloir avancer pas à pas en responsabilité.


22 juillet 2022

Les deux incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch, qui ont démarré le mardi 12 juillet, sont désormais contenus mais ne sont pas pour autant fixés (20 800 hectares brûlés au total). Les risques de reprises persistent, notamment sous l’effet des vents. Une quarantaine de points chauds a été recensée sur les deux sites de l’incendie et sont traités par les pompiers.

D’importants moyens terrestres et aériens restent mobilisés (1300 sapeurs-pompiers, 4 Canadairs et 2 hélicoptères d’attaque). Les foyers restant actifs, les traitements des lisières, des reprises de feu et les travaux de génie civil se poursuivent.

Depuis le début de la crise, 36 750 personnes ont été évacuées. Les réintégrations ont débuté hier (6000 personnes). Aujourd’hui, 6500 habitants ont pu regagner leur domicile. Les réintégrations se poursuivront dans les prochains jours.

Les autorités continuent d’étudier secteur par secteur les possibilités de réintégration en fonction de l’évolution de la situation. Des vols de reconnaissance sont d’ailleurs prévus cette nuit sur La Teste-de-Buch et Landiras.

  • La Teste-de-Buch

- Le feu ne progresse plus. La surface brûlée reste inchangée : 7000 hectares brûlés..

Hier en fin de journée, ce sont 3500 habitants d’une partie du quartier du Pilat, au nord de la RD218, qui ont pu regagner leur logement. Demain matin (23/07) à compter de 9h00, les 4000 habitants de Cazaux seront autorisés à rejoindre leur domicile par les autorités.

La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet, ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon, sont désormais ré-autorisées.

  • Landiras

- Le feu reste contenu et n’a pas progressé. La surface brûlée reste à 13 800 hectares.

A 18h aujourd’hui, les autorités ont annoncé que les habitants de Villandraut, Noaillan, Léogeats, Budos et Landiras (sauf le hameau de Manine) pouvaient désormais réintégrer leur logement.

De nombreuses routes restent encore fermées. La liste est consultable sur le site du Conseil Départemental : https://www.gironde.fr/deplacements/inforoutes#incendie-gironde

Si situation semble stabilisée, Fabienne BUCCIO, préfète de Gironde, rappelle que les feux ne sont pas fixés à ce stade et appelle chacun à faire preuve de vigilance et à suivre les consignes des autorités.

La préfète rassemblera ce lundi les élus, les acteurs économiques et les services de l’État pour préparer la sortie de crise sur le plan économique et discuter des modalités d’accompagnement des secteurs impactés.


23 juillet 2022: les autorités annoncent que le feu à la Test de Buch est enfin FIXE!

La situation continue à s’améliorer sur le front des deux incendies en Gironde.

Suite à une nouvelle évaluation du SDIS, le feu de La Teste-de-Buch est considéré comme FIXÉ mais pas celui de Landiras, qui reste à ce stade contenu.

D’importants moyens terrestres et aériens (2 Canadairs et 2 hélicoptères d’attaque feux de forêt) restent mobilisés, les colonnes de sapeurs-pompiers extra-zonales regagnent leur département progressivement.

Les 36 750 personnes évacuées depuis le début de la crise ont commencé à regagner leur domicile (6000 jeudi et 6500 hier). Plus de 19 000 pourront le faire aujourd’hui, les autorités ayant autorisé la réouverture de nouvelles communes sur le secteur de Landiras et de l’ensemble de la commune de La Teste-de-Buch.

Pour l’incendie de Landiras, les autorités continuent d’étudier secteur par secteur les possibilités de réintégration pour les habitants n’ayant pas encore regagné leur habitation.

  • La Teste-de-Buch

- Le feu est désormais FIXÉ. Tous les habitants évacués sont autorisés à regagner leur domicile, avec l’appui de la police nationale.

La D259 est fermée entre les ronds-points des Miquelots et de la dune. La route D218 reste fermée entre le rond-point de la dune du Pilat et Biscarosse, ainsi que la piste 214. La dune du Pilat reste également inaccessible.

La navigation de plaisance sur la partie ouest du lac de Cazaux-Sanguinet, ainsi que la navigation et le mouillage sur le secteur de la passe sud d’entrée du bassin d’Arcachon, sont désormais autorisées.

  • Landiras

- Le feu reste contenu mais pas encore fixé en raison des risques de reprises. Une trentaine de foyers restant actifs, la surveillance du massif, les traitements des lisières et des reprises de feu, ainsi que les travaux de génie civil se poursuivent aujourd’hui.

Hier, les 6500 habitants de Villandraut, Noaillan, Léogeats, Budos et Landiras (sauf le hameau de Manine) ont pu réintégrer leur logement, après 2400 habitants de Cabanac-et-Villagrains jeudi.

Aujourd’hui, à partir de 14h, les habitants des communes suivantes ont été autorisés à regagner leur domicile :

- Le Tuzan ;

- Balizac ;

- Saint-Léger-de-Balson ;

- Saint-Symphorien à l’exception des hameaux de Mouréou, Les Crabeys, Gardit, Capdet, Ruisseau Blanc.

Ces réintégrations concernent près de 2900 personnes. Ce sont ainsi plus des 2/3 des personnes évacuées dans le cadre de l’incendie de Landiras qui ont pu réintégrer leur logement aujourd’hui, avec l’assistance de la gendarmerie nationale.


Fabienne BUCCIO, préfète de Gironde, salue l’engagement exemplaire des sapeurs-pompiers et de l’ensemble des acteurs mobilisés, qui ont permis de fixer ce premier incendie de La Teste-de-Buch après 11 jours de lutte contre les flammes.

La mobilisation se poursuit pour fixer l’incendie de Landiras et surveiller les massifs forestiers nuit et jour.


Malgré l’ampleur de ces incendies (20 800 hectares brûlés), aucune victime n’est à déplorer.

Malgré la forte amélioration de la situation, la préfète appelle chacun à faire preuve de vigilance et à suivre les consignes des autorités.



LES FORCES DE L'ORDRE SUR LE THEATRE DES OPERATIONS

L'action des pompiers est bien sur à feliciter, mais aussi la sécurité civile avec les pilotes des canadaires, des helicopteres, des avions de reconnaissance.


Les forces de l'ordre de leur coté ont été fortement mises à contribution.

Les polices municipales des communes touchées par les incendies, mais aussi les fonctionnaires de la police nationale et les militaires de la gendarmerie nationale de toute la région gironde, épaulées également par des militaires, ont été déployées en nombre pour aider à évacuer la population des communnes touchées par l'incendie ou les fumées des feux de fôret.

Mardi 12 juillet, un véhicule en feu déclenche un feu que les sapeurs pompiers ne pourront maîtriser.

La situation, d'heure en heure, ne fait que s'aggraver avec l'apparition quasi simultanément d'un second foyer à Landiras.

Des centaines de pompiers de tous les départements voisins se rendent sur place pour tenter de circonscrire cet incendie.

La météo ce jour là était désastreuse (canicule et vent fort).


Le 13 juillet 2022, les premiers effectifs de police et de gendarmerie sont envoyés pour épauler es effectifs des police municipales présentes sur place, car la Préfecture a décidé, de faire évacuer 5 campings, soit environ 6000 personnes.


Au fur et a mesure de l'évolution de la situation, un plan massif de rappel de fonctionnaires de police mais aussi de la gendarmerie nationale est mis en œuvre, pour assurer l'évacuation des sinistrés dans de bonnes conditions mais aussi pour patrouiller et sécuriser les zones évacuées de ces habitants.


Les forces de l'ordre, en proportion gardée de leurs missions, ont eux aussi été fortement incommodés par les fumées, alors qu'ils assuraient leur mission sur les points de circulation.

Certains d'entre eux ont du même bénéficier, d'une petite aide médicale en respirant de l’oxygène, ayant été fortement incommodés par les fumées et la toxicité de ces dernières.


Les forces de l'ordre, n’ont pas rechigné à la tâche bien au contraire.

Leurs actions et interventions aura laissé des traces pour beaucoup d'entre eux, le terme "apocalypse" revenait sans cesse dans les conversation entre collègues quand ils rentraient au service après avoir été relevés.


C'est visiblement la première fois depuis plusieurs années, qu'un tel déploiement de forces est organisé dans la région, mettant en contribution la police nationale, la gendarmerie nationale, les polices municipales mais aussi l'intervention des militaires.


C'est dans la nuit du 18 juillet 2022, qu'un plan de rappel complémentaire massif fut organisé par la DDSP33, ayant un besoin important d’effectif pour assurer toutes les missions qui sont ou seront confiées.

Breefing avec Madame la Prefete de Gironde.

Patrouilles des forces de l'ordre dans les zones évacuées pour parer aux cambriolages.

Point de circulation tenue par les forces de l'ordre.

Breefing au niveau du camping "Les flots bleus" qui, malheureusement sera détruit par le feu.

L'évacuation en urgence encadrée par les forces de l'ordre.

Les pompiers venus en renfort, escortés par les motards des forces de l'ordre.

Incendies en Gironde, en patrouillant dans les zones évacuées les policiers ont récupéré des chiens qu’ils ont pu remettre aux propriétaires.

L'intervention officielle de l'association 911-17

19/07/2022 - Appel aux dons des sapeurs pompiers

Au  soir du 19 juillet 2022, le Président de l'association 911-17, dont le siège social est à Bordeaux, a décidé de répondre à l'appel lancé ce matin sur les radio locales bordelaises, sollicitant l'apport dans les casernes de pompiers de baumes lèvres, de lingettes nettoyantes, de barres de céréales etc....


Suivez l’actualité sur les réseaux sociaux des villes concernées ou des sapeurs pompiers pour connaître les demandes d'aides en matériel de premier ordre destiné aux pompiers.


Une demande urgente a été formulée parmi les membres de l'association basés à Bordeaux le soir du 19 juillet 2022, afin de déposer à la caserne le colis formé par les dons de collègues et de l'association 911-17 dans la matinée du 20 juillet 2022.

Les dons peuvent etre déposés dans le bureau 107 de la DDSP33.