ASSOCIATION 911-17-

Amitié policière sportive et culturelle, franco américaine

Déclarée à la Préfecture de Gironde le 17 mars 2004 - Loi 1901


Les interventions officielles de l'association 911-17

Reynald CARON

Marche silencieuse en hommage à Reynald CARON

22/07/1975 - 09/04/2007

Lundi 9 avril 2007, 5 gardiens de la paix de la 11ème Compagnie Départementale d'Intervention de la Préfecture de Police sont chargés de la sécurisation de la Foire du Trône dans le 12ème arrondissement de Paris où des bandes de voyous des différentes périphéries de la capitale ont effectivement pris l'habitude de sévir.

Vers 21h, à l'aplomb du manège à nacelles Le Maxximum, une bagarre éclate entre des forains et une vingtaine de voyous originaires du quartier des Pyramides à Évry en Essonne, revenus en découdre après que deux d'entre eux aient tenté de resquiller en vain.


Reynald, dans l'intervention, fut délibérément poussé dans le manège encore en marche.

Il était heurté mortellement par la nacelle.


Né le 22 avril 1975 aux Lilas (Seine-Saint-Denis), il était marié à Virginie et père d'une petite Océane.

Entré dans la police en 2003 à l'école de police de Périgueux (Dordogne), il rejoignait la Direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police à Paris l'année suivante.


Nommé Lieutenant de police à titre posthume et cité à l'ordre de la nation, il reçoit également la croix de chevalier dans l'ordre national du mérite et décoré de la médaille d'or pour actes de courage et de dévouement.

L'intervention officielle de l'association 911-17

Suite au drame, au sein de l'association, comme dans la profession, nous avons tous été touchés des conditions de la mort de notre collègue.


A l'époque, déjà, de nombreuses attaques envers les forces de police en banlieue parisienne nous faisait craindre le pire.

Quelques jours après le drame, 911-17 décide d'entrer en contact avec la famille de Reynald, en la personne de son frère, Sylvain.

Après la présentation de l'association, son but, et la présentation du motif de notre appel, à savoir la création d'un écusson en hommage à Reynald, dont les bénéfices seront reversés à la famille, Sylvain accepta l'idée.

Plusieurs réunions, entretiens téléphoniques ont été menées et l' écusson réalisé par un de nos membres a reçu l'approbation familiale.


Au terme de la vente de l'écusson, le Président de l'association, Laurent, se déplace à Paris, pour rencontrer la famille de Reynald et remettre en main propre, à l'épouse de Reynald, la somme ainsi réunie.



Le 27 avril 2009, Sylvain CARON, autorise, en mémoire de son frère Reynald, le mise à disposition de l'écusson de la 219ème promotion ayant pour éponyme son frère.

Cet écusson est encore disponible dans la boutique de l'association.

Tout comme l'écusson Reynald CARON, les bénéfices des ventes serviront pour l'entretien de sa sépulture.

Marche en mémoire de Reynald CARON

A l'appel de la famille de Reynald CARON, l'association avait répondu présente à la marche silencieuse organsinée en sa mémoire.


Nous étions 2.000 à 3.000 policiers à défiler en silence vendredi après-midi à Paris, à proximité de la Foire du Trône.

Des policiers qui voulaient rendre hommage à leur collègue Reynald Caron tué le 9 avril lors d'une intervention à la foire du trône.

Ils sont partis vers 14 heures de la place de la Nation et se sont dispersés une heure plus tard à la Porte de Vincennes.

Un joueur de cornemuse ouvrait le cortège vendredi, suivi à une trentaine de mètres par une vingtaine de collègues de Reynald Caron, de la 11e compagnie de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris.

Ils portaient une grande banderole sur laquelle on pouvait lire : "Reynald Caron, ange gardien de la paix".


Une demi-douzaine de forains étaient présents dans le cortège dont le propriétaire du manège où a péri Reynald Caron, aux côtés de la famille et les proches du défunt portant son portrait.

Des policiers de tous les syndicats et de tous les corps de la police ont participé à la marche. Ils étaient tous en civil et ne portaient pas de signe distinctif.


La compagne de Reynald Caron a brièvement pris la parole.

Sylvain, le frère de la victime, a lu une lettre au défunt qui s'est ensuite envolée dans un lâcher de ballons blancs.

Une première manifestation en hommage au policier avait réuni environ 500 policiers le 20 avril de la foire du Trône à la place de la Nation, en dépit de l'avis contraire des autorités.

Hommage à Reynald CARON

Un reportage en hommage à Reynald CARON est disponible sur le site.